Bagnères de Luchon : la SFC a présenté son projet de reprise du casino aux élus


Casinos SFC

Le futur établissement s'installerait dans une partie désaffectée des Thermes

C'est désormais officiel, la Société Française de Casinos a présenté, lors de la séance du conseil municipal de Bagnères de Luchon (Haute-Garonne), mercredi 4 mai, son projet pour la reprise de l'exploitation du casino de la ville. La SFC était le seul candidat à avoir répondu à l'appel à concurrence pour la délégation de service public de l'établissement de jeux. Les élus devraient voter sur ce dossier d'ici un ou deux mois, mais il y a peu de suspense à attendre. La seule nouveauté est que le futur établissement de jeux s'installera non pas dans l'actuel bâtiment du casino, mais dans une partie désaffectée des Thermes. En cas de vote positif, les travaux pourraient démarrer en octobre. Pascal Pessiot, le PDG de la SFC, en présentant aux élus son projet, a expliqué les raisons de ce choix. Pour lui le bâtiment du casino est inadapté au fonctionnement actuel d'un casino, car il n'est pas de plain-pied et compte de nombreuses marches. « Aujourd'hui, a-t-il dit, aller au casino est intuitif. Les établissements ouvrent dès le matin pour accueillir les gens qui viennent jouer après avoir fait leurs courses. Le meilleur emplacement commercial est donc proche de la ville et pour couronner le tout, cette partie des Thermes est tout simplement magique. Nous allons conserver ces décors, cette âme magnifique que possède le bâtiment». Le casino devrait être doté à son ouverture de 50 machines à sous, d’une roulette anglaise électronique, d’un black jack et d’une offre de restauration. En ce qui concerne l’animation, M. Pessiot évoque des DJ, des orchestre ainsi que des spectacles de rue et des spectacles dans l’ancien théâtre de l’établissement de jeux. L’actuel casino est, il est vrai, en train d’être rénové à grand frais par la commune qui a approuvée le mois dernier des travaux pour un million d’euro afin de rénover le plafond du théâtre.

La ville va porter un emprunt  de un million d'euros pour réaliser ces aménagements aux Thermes, avec des annuités de 62.000 C a indiqué le maire de Bagnères-de-Luchon, Louis Ferré. Il a ajouté que l'équilibre financier serait assuré « par le versement des produits du casino, qui devraient atteindre 122.000€ par an et ce sur 18 ans, ce qui sera la durée de cette nouvelle délégation de service public. Cette réouverture sera très bonne pour l'image de notre ville thermale et permettra la création de 16 à 17 emplois pour commencer, avec à terme un effectif de vingt à trente personnes.» La SFC, de son côté, va investir également un million d'euros la première année, et 450.000 C la suivante et se portera caution de l'emprunt engagé par la ville. La SFC exploite actuellement cinq casinos en France, après avoir racheté au groupe Barrière celui de Chamonix (Haute-Savoie). En association avec le groupe belge Circus au sein de la Société Franco-Belge de casinos (SFBC), elle a également repris ceux de Port-Leucate (Aude) et Briançon (Hautes-Alpes). La SFBC est encore en discussions avec le groupe Barrière pour racheter le casino de Carnac (Morbihan), qui devrait être bouclée, selon certaines sources, d'ici fin juin.

Visuel : Le Pavillon Chambert pourrait accueillir le nouvel établissement de jeux

Source  : Journal des casinos (vendredi 20 mai 2016)